Le Laboratoire de Psychologie de la Conduite / IFSTTAR LPC (http://www.lpc.ifsttar.fr/) apporte une expertise sur l’apprentissage de la conduite chez les jeunes et les facteurs liés à la prise de risque. Il apporte également une expertise sur la conception des environnements virtuels d’apprentissage à partir d’analyses ergonomiques. L’équipe Simulateur du LEPSIS apporte son expertise et contribue au développement et à l’innovation logiciels pour les simulateurs de conduite de l’IFSTTAR depuis plus de vingt ans.

Le laboratoire Heudiasyc (https://www.hds.utc.fr/) travaillera sur la modélisation de l’adaptation dynamique et personnalisée de situations d’apprentissage en environnement immersif pour l’acquisition de compétences non-techniques en situation critique. Il s‘agira en outre d’opérationnaliser des modèles issus des travaux des autres partenaires dans le champ de la psychologie cognitive et de l’ergonomie. Au sein de Heudiasyc, l’équipe ICI (Information, Connaissance, Interaction) possède des compétences en ingénierie des connaissances, EIAH, mémoires organisationnelles, intelligence artificielle (systèmes multi-agents, réseaux bayésiens, logique floue, etc.) et réalité virtuelle.

Le laboratoire Adaptations Travail Individus – LATI (http://recherche.parisdescartes.fr/LATI) est rattaché à l’Institut Universitaire Paris Descartes de Psychologie. Le LATI mène des recherches dans le domaine du travail et de la formation professionnelle au cours de la vie. Les objets d’étude sont les adaptations psychologiques et ergonomiques concernant l’individu dans son milieu professionnel. La démarche choisie est celle d’une prise en compte mutuelle des problématiques du terrain – ses réalités, les besoins et les questions exprimés – et des questions de recherche fondamentale. Partant d’un phénomène de « terrain », les problèmes psychologiques et ergonomiques sont traités de façon systématique et rigoureuse dans le cadre des recherches scientifiques du laboratoire. Les expertises du LATI concernent notamment les approches ergonomiques des compétences et des conditions de leur développement, sur l’étude des compétences non techniques dans les situations dynamiques (aéronautique, médecine notamment), et sur l’utilisation du simulateur en recherche et en formation. Ces expertises seront mises à profit dans les études de terrain sur le domaine médical, en forte interaction avec iLumens, puis pour la conception des situations et de l’environnement simulé et, enfin, pour les évaluations en termes d’apprentissage.

Le Laboratoire d’Informatique de Grenoble – LIG (https://www.liglab.fr/) rassemble 23 équipes et près de 500 chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et personnels en support à la recherche. Il relève de 4 tutelles : Université Joseph Fourier, Grenoble INP, Université Pierre Mendès-France et CNRS (UMR 5217). Le projet scientifique du LIG, autour de « l’informatique durable » se structure sur quatre thématiques de recherche : infrastructures, logiciel, interaction, et connaissances. La contribution du LIG au projet s’effectue via trois équipes de recherche aux compétences complémentaires : MeTAH, MultiCom et AMA. L’équipe MeTAH rassemble informaticiens et didacticiens autour de la question de la conception, du développement et des usages des Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain (EIAH). Cette équipe contribuera à la modélisation du diagnostic et la gestion des rétroactions vers des apprenants. L’équipe MultiCom dispose d’un ensemble d’équipements de capture de traces d’activités : oculométrie, géolocalisation, plateforme d’évaluation, etc. Sa contribution se focalisera sur la modélisation et l’analyse de l’activité des apprenants à partir des traces perceptivo-gestuelles. L’équipe AMA mène des recherches sur l’apprentissage automatique et la modélisation de l’information, l’analyse et la fouille de données, ainsi que l’organisation de l’information. Elle apportera son expertise pour la réalisation des modèles pour la création et la gestion des observables.

Le Laboratoire d’Informatique de Paris 6 -LIP6 (https://www.liglab.fr/). L’équipe MOCAH travaille dans le domaine des Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain – EIAH. Ce domaine a une caractéristique très spécifique : Il est situé au croisement des recherches fondamentales et finalisées et ces recherches fondamentales ont un fort caractère pluridisciplinaire dans la mesure où les modélisations informatiques sont élaborées en partie pour tester et si possible valider des modèles issus des sciences humaines et sociales. Les recherches en EIAH relèvent donc d’un double enjeu :

  • co-élaborer avec des chercheurs en sciences humaines des modélisations exécutables dans un processus itératif de révision et d’expérimentation des modèles de sciences humaines et informatiques
  • concevoir et produire des ressources, des outils et des environnements numériques qui soient utilisables et utiles pour l’enseignement et la formation

C’est un enjeu de société fondamental mais ce passage à l’échelle de l’utilisation du numérique est encore loin d’être accompli tant les problèmes, qu’ils soient de nature cognitive, technique ou organisationnelle, sont loin d’être résolus. MOCAH participe à ce double mouvement en menant d’une part des recherches fondamentales sur la modélisation informatique de la cognition humaine à travers des projets pluridisciplinaires, en particulier en mathématique et en médecine, et d’autre part des recherches finalisées sur la conception d’outils auteurs, soit pour la production de serious games par des informaticiens, soit pour la production ou l’adaptation de ressources numériques par des enseignants.Enfin, plus récement, l’équipe a dévéloppé un axe de recherche dans le domaine du Learning analytic. Les learning analytics ont l’objectif de produire, collecter, analyser et réinvestir les traces numérique relative à des processus d’apprentissage. L’équipe a travaillé sur des analyse dans le cadre de données massives de type MOOCs et est investie dans la capitalisation et le partage des analyses produits, à travers du projet Hubble (hubblelearn.imag.fr ).

iLUMENS (http://ilumens.fr/) est un laboratoire Universitaire de formation et de recherche basé sur les technologies numériques et de simulation en Santé. Ce laboratoire fonctionne sur un statut de département de pédagogie innovant de l’Université Paris Descartes. iLUMENS développe des formations pour tous les métiers de la Santé (formation initiale, spécialisée, continue) ainsi que des projets de recherche ciblés sur les aspects cognitivo-comportementaux et pédagogiques de l’enseignement basé sur les technologies numériques et la simulation. Il regroupe un grand nombre de professionnels de santé dans de nombreuses disciplines médicales et paramédicales (médecins, infirmiers, sages femmes etc.) et a une grande expérience des formations utilisant des outils de simulation réelle (mannequins mono taches, mannequins haute fidélité de dernière génération) et virtuelle (création de logiciels de simulation informatisé). iLUMENS forme plus de 5000 personnes chaque année, et propose de contribuer par son expertise dans l’utilisation de la réalité virtuelle pour la formation des professionnels de santé, d’une part, et par l’accès simplifié aux situations d’études auprès des médecins formateurs et des médecins en formation, d’autre part.

MEDUSIMS® (www.medusims.com)  est une start-up française qui s’adresse aux professionnels de santé dans le monde. MEDUSIMS® leur apporte une réponse innovante pour l’acquisition de connaissances et de savoir-faire ainsi qu’une évaluation répondant aux standards en vigueur. MEDUSIMS® leur propose de faire une expérience médicale, en temps réel et en 3D, faisant appel aux techniques de jeux sérieux et de simulation appliquées à un scénario clinique validé par les sociétés savantes. L’apprenant dispose d’une pédagogie individualisée, évolutive, interactive, accessibles sur différentes consoles (ordinateur, smartphone, tablettes, en ligne) qui dispense une expertise contrôlée et validée.